LES METIERS DU COMMERCE

VENDRE NE S'IMPROVISE PAS

Il y aurait 100 000 emplois commerciaux non pourvus en France, selon les Dirigeants commerciaux de France (DCF) !

En effet, dans tous les secteurs d’activité, il est nécessaire de commercialiser et vendre ses produits : dans la grande distribution et le commerce bien sûr, mais aussi dans l'industrie, l'aéronautique, l'informatique, les banques, les grands groupes ou les PME, le secteur agricole, les startups du numérique, le tourisme, la mode, la pharmacie ou l'univers médical etc…

L'ACTIVITE DU COMMERCIAL

L’activité du commercial consiste à accueillir, conseiller et vendre des produits et des services associés, contribuer au suivi des ventes, participer à la fidélisation de la clientèle et au développement de la relation client.

Selon les situations, il pourra aussi prospecter des clients potentiels, participer à l’animation et à la gestion d’une unité commerciale.
Et cela, dans le but de convaincre le client, participer à la construction d’une relation client durable et bien sûr faire progresser le chiffre d’affaires de la structure qui l’emploie.

LES EMPLOIS CONCERNES

Bénéficiant du statut de salarié ou de celui d’indépendant, sédentaire ou itinérant, le titulaire du baccalauréat professionnel « Métiers du commerce et de la vente » peut exercer tant en face-à-face qu’à distance.

Les appellations les plus courantes des emplois relevant du champ professionnel commun aux deux diplômes concernés et qu’il peut être amené à exercer sont les suivantes :

  • vendeur-conseil,
  • conseiller technico-commercial,
  • assistant commercial,
  • téléconseiller,
  • assistant administration des ventes,
  • chargé de clientèle.

TYPES D'ORGANISATION, DE PRODUITS, DE CLIENTELE

Le titulaire du baccalauréat professionnel « métiers du commerce et de la vente », quand il est salarié, exerce ses activités dans tous les types d’organisation à finalité commerciale, ou disposant d’un service commercial ou d’une direction relation client.
Ces organisations s’adressent aussi bien à une clientèle de particuliers (grand public) qu'à des utilisateurs et des prescripteurs professionnels (entreprises, administrations, professions libérales, artisans, distributeurs...).

Placé au sein de l’organisation, le titulaire du baccalauréat professionnel « Métiers du commerce et de la vente », quand il est salarié, exerce son activité sous l’autorité d’un responsable auquel il doit rendre compte.

Pour l’option « Animation et gestion de l’espace commercial », il peut s’agir d’un chef de rayon, d’un chef des ventes, d’un directeur ou un responsable de magasin.

Pour l’option « Prospection clientèle et valorisation de l’offre commerciale », il peut s’agir d’un responsable, un chef ou un superviseur des ventes, un responsable de région ou de secteur, un directeur commercial, un directeur de la relation client.

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE ET TECHNIQUE DES EMPLOIS DU COMMERCE

L'environnement des métiers du commerce se caractérise par des évolutions à plusieurs niveaux

Au niveau des clients :

  • Une concurrence exacerbée des entreprises pour conquérir une clientèle plus versatile, sensible aux effets de mode, mais parfois aussi critique par rapport à certaines pratiques de consommation,
  • L’usage croissant d’internet par des clients mieux informés et plus réactifs, susceptibles d’engager des procédures de recours,
  • le développement des réseaux sociaux, avec les opportunités et les risques générés par le «bouche-à-oreille»,
  • L’ouverture des frontières et le développement des échanges internationaux,
  • Une grande sensibilité au prix et à la nouveauté du produit, qui peut coexister avec des exigences liées au respect des principes du développement durable et de l’éthique.

Au niveau des produits:

  • Des produits intégrant une dimension technique importante,
  • Une dimension « service associé» de plus en plus prégnante,
  • Un élargissement et un renouvellement rapide des gammes de produits,
  • Une exigence accrue en matière de traçabilité,
  • Une demande de conseil en matière d’utilisation,
  • Un respect renforcé des règles d’hygiène et de sécurité.

Au niveau de son activité :

  • La nécessité d’offrir un produit ou un service associé plus individualisé et toujours mieux adapté aux besoins du consommateur,
  • L’intégration de la dimension éthique et développement durable
  • L’utilisation des outils numériques dans la fonction commerciale comme levier de développement,
  • L’optimisation de la performance commerciale grâce à des moyens de remontées d’information et de contrôle renforcés,
  • La constitution d’un système d’information commercial de plus en plus performant, qui nécessite une mise à jour régulière,
  • Une multiplication des canaux de distribution,
  • Une règlementation sur la protection du consommateur plus contraignante,
  • Une collaboration accrue avec une multiplicité d’acteurs à l’intérieur de l’organisation (service production, service commercial, service comptable) comme à l’extérieur (fournisseurs, donneurs d’ordre, prescripteurs, pouvoirs publics),

Ainsi, le titulaire du baccalauréat professionnel « Métiers du commerce et de la vente » évolue dans un contexte concurrentiel de plus en plus exigeant.

Il doit ainsi s’appuyer sur la mise en œuvre d’une veille commerciale continue portant sur les concurrents et les produits, avoir une connaissance approfondie des produits et de l’évolution de la réglementation, être doté d’une écoute et d’une attention particulières aux besoins du client, maitriser les outils numériques, disposer de qualités d’expression orales et écrites,·et surtout être en mesure de maîtriser son stress et à gérer son stress.

LE E-COMMERCE : UN SECTEUR EN PLEINE EXPANSION

Acheteur, vendeur, directeur de magasin ou chargé d’affaires : les métiers du secteur sont nombreux et font appel à des profils et des niveaux d’études variés.
Tous nécessitent cependant d’être en relation constante avec le client, en chair et en os mais aussi de plus en plus en virtuel.
Le boom du e-commerce génère en effet d’importants débouchés, obligeant les métiers du commerce à s’adapter.
Par ailleurs, les nouvelles exigences des consommateurs font apparaître des marchés, comme le bio ou l’équitable.
En 2015, le commerce en ligne a ainsi représenté plus de 60 milliards d’euros et créé 23 000 emplois en France (étude Oxatis-KPMG).
En 2017, l’e-commerce en Europe a atteint 540 milliards d'euros soit une progression de plus de 12 % par rapport à 2016 selon la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

De quoi rassurer les futurs jeunes diplômés du secteur.

RESEAUX SOCIAUX

Les élèves de Terminale Gestion Administration réalisent leur projet :
- Valoriser le lycée sur les réseaux sociaux
- Améliorer la communication au sein du lycée entre tous les acteurs
- Communiquer sur la vie de l’établissement afin d’augmenter sa visibilité
- Valoriser ses formations et ses projets

Suivez nous sur facebook et sur twitter

ANCIENS ELEVES

Rejoignez l'Association des anciens élèves du Lycée sur  facebook

LYCEE DES MONTS DU LYONNAIS

ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

DE LA 3° AU BTS

9 Rue de Montbrison - 42140 Chazelles sur Lyon
Tél : 04 77 52 74 52
Courriel :
direction@lycee-monts-lyonnais.fr

Gestion (Bac Pro et BTS)

Mode (Bac Pro)

Commerce (Bac Pro et BTS)

Logistique (Bac Pro et BTS)

Copyright 2019 - Lycée Professionnel des Monts du Lyonnais - Réalisation Rhône Alpes Multimedia